Une infirmière se laisse sodomiser par le médecin chef

10:09
86
08 mars 2023, mercredi

Cette pénétration qui n’est pas le propre de l’homosexualité n’est pas seulement liée aux élucubrations érotiques de l’esprit car son plaisir est également physiologique. Si les hommes peuvent facilement jouir des plaisirs du sexe anal, il n’en est pas de même pour les femmes, plus rétives à cette pénétration. Comme le sphincter anal est plus étroit que le vagin, la jouissance masculine est plus rapide en raison du plus grand nombre de sensations perçues. Qu’elle soit externe ou interne, la zone anale compte un grand nombre de vaisseaux et est fortement innervée. Lire aussi : Après combien de jours l’éponge à vaisselle devient-elle si sale qu’elle infecte la vaisselle ?

Écrire un commentaire