Jeune asiatique avec une bite dans la bouche

01:31
108
07 mars 2023, mardi

Selon des scientifiques, on peut souvent reconnaitre une personne qui pratique la fellation à travers des lésions dans la bouche plus précisément au niveau du palais. Ces lésions se résument à une rougeur du palais (érythème palatin), des taches rouges ou violacées de la taille d’une tête d’épingle ou de minuscules ecchymoses (purpura pétéchial ou ecchymotique) sur le palais mou (voile du palais), le palais dur (palais osseux), ou à la jonction des deux. Les patients présentent ainsi de petites lésions hémorragiques, rouges ou violacées, ne s’accompagnant habituellement d’aucun symptôme. L’explication d’après les médecins est qu’une fellation trop violente crée une aspiration si puissante qu’elle entraîne la formation de minuscules hémorragies à partir des petits vaisseaux parcourant la muqueuse du palais.

Écrire un commentaire