Lèche-moi les couilles avant de me sucer petite salope

11:05
85
08 mars 2023, mercredi

Alors que presque 80 % des hommes et femmes admettent pratiquer ou recevoir le sexe oral, on peut s’étonner du faible nombre de cas rapportés, souligne-t-il. Une récidive est possible selon les habitudes sexuelles oro-génitales, comme l’attestent des cas où la jeune fille pratique la fellation en période menstruelle. S’abstenir pendant un temps de sexe oral peut être suggéré, mais « n’est en rien indispensable car ces lésions peuvent régresser malgré le maintien de la pratique », fait remarquer le Dr Nicolas Kluger. La pratique de la sodomie est plutôt classé dans le même rayon que le coït vaginal et le sexe oral. Une fois que la cause de ce syndrome - que je reconnais volontiers avoir abusivement baptisé « syndrome de la fellation vigoureuse » - est établie, il n’est pas nécessaire de pratiquer d’examen complémentaire ou de prescrire un traitement.

Écrire un commentaire